Protect eKo : Traitement de charpente

PROTECT eKo PROTÉGE VOTRE CHARPENTE

 

Il s’agit d’un traitement préventif, bien plus efficace que s’il intervenait à posteriori, garantie 10 ans, et labellisé EXCELL + BLEU.

BIENFAITS ET GARANTIES

Protect eKo est garanti et administré par des experts des solutions protection charpentes.

Ce traitement par pulvérisation, dédié à vos charpentes, est une émulsion préventive à base organique :
— insecticide
— anti thermite
— fongicide
— antibleu

 

Votre charpente est menacée !

Les insectes à larves xylophages ainsi que les champignons menacent votre charpente.

Un expert qualifié est en mesure de déterminer avec précision quel prédateur menace votre charpente.


Qui sont exactement les ennemis de votre précieuse charpente ?


Les insectes à larves xylophages

Le capricorne (hypotrupes bajulus)

L’hesperophanes (hesperophanes cinerus)

Le capricorne est présent dans toute l’Europe dans les bois résineux et l’hesperophanes (son proche cousin) dans les feuillus.

L’insecte femelle pond, dans les fentes du bois, des œufs qui donnent naissance à des larves dont la taille peut atteindre jusqu’à 2,5 cm de longueur et près de 0,8 cm de diamètre.

Ces larves évoluent dans le sens des fibres du bois et ne sortent que lorsqu’elles deviennent adultes à leur tour après un cycle de 2 à 10 ans. La sciure est tassée à l’intérieur des galeries, comme collée, ce qui explique la difficulté de visualiser les dégâts.

La petite vrillette (anobium punctatum) / La grosse vrillette (xestobium rufovillosum)

Présentes dans les résineux comme dans les feuillus, les vrillettes s’attaquent aux bois d’œuvre, charpentes, ossatures, comme aux meubles, boiseries, parquets,…

Le bois présente de nombreux trous de 1 à 3 mm pour la petite vrillette et jusqu’à 5 mm pour la grosse vrillette.

Elles sévissent dans le monde entier et sont fréquentes dans les pièces sujettes à l’humidité.


Le lyctus (lyctus brunneus)

Le lyctus vit essentiellement dans les feuillus et les bois tropicaux.

Ses attaques se caractérisent par de fines vermoulures et par des trous bien circulaires de 1 à 2 mm.

Le lycus est présent dans le monde entier.


Les champignons

La mérule
(serpula lacrymans)

La mérule est présente dans les endroits humides.

Elle a l’aspect d’une ouate blanche. Lorsque l’attaque est avancée, le bois a l’aspect d’un bois brûlé.

La mérule s’attaque à toutes les essences de bois et s’étend à la maçonnerie autour.

La mérule est le champignon de pourriture cubique le plus répandu et le plus dangereux, mais on rencontre également la pourriture fibreuse ou la pourriture molle.

Une intervention professionnelle est indispensable

Les dégâts provoqués par ces prédateurs du bois peuvent être si considérables que le contrôle de votre charpente par un professionnel qualifié est indispensable.

De plus lui seul pourra, si cela s’avère nécessaire, agir et utiliser les produits adéquat pour stopper l’invasion.

Le contrôle

Nous identifions avec précision les prédateurs présents dans votre charpente et nous vous proposons les moyens adaptés pour endiguer la prolifération.

Le sondage – Le buchage

Cette opération permet de vérifier avec précision la résistance mécanique des pièces de bois de votre charpente. Après cette opération nous pouvons être amenés à vous conseiller de renforcer ou de remplacer certaines pièces.

Traitement interne

Après la mise en place d’injecteurs adaptés, nous effectuerons un traitement à l’intérieur du bois grâce à notre matériel à pression approprié et un produit professionnel d’efficacité prouvée.

Traitement externe

Le traitement de surface consiste en une pulvérisation en 2 couches pour atteindre les larves se trouvant à proximité de la surface, et pour créer une barrière s’opposant à toute réinfection.


Votre satisfaction est notre priorité !

Faire appel à notre entreprise,
c’est la garantie d’un travail professionnel de qualité

 

Les dégâts causés par les termites

Contrairement aux autres xylophages que sont les capricornes, les vrillettes ou les termites sont des insectes sociaux : ils peuvent former des colonies de quelques millions à quelques milliards d’individus. L’alimentation de base des termites est la cellulose, matière contenue dans les parois des cellules végétales. De nombreuses espèces consomment le bois et préférentiellement le bois humide et en voie d’altération. Outre les matières cellulosiques comme le bois, le papier ou le textile et quelques autres matières organiques comme le cuir, les termites peuvent détériorer des matières sans valeur alimentaire apparente pour elles (plâtre, isolant des fils et câbles électriques) mais qui se trouvent sur leur passage.

POUR INFORMATION

Une action obligatoire depuis le 1er novembre 2007

Le décret n° 2006-591 du 23 mai 2006 relatif à la protection des bâtiments contre les termites et autres insectes xylophages indique que tous les bâtiments dont le permis de construire a été déposé après le 1 novembre 2007, doivent être traités par un procédé physique ou physico-chimique.

Les particuliers ne respectant pas ce décret ne se verront pas délivrer de certificat de conformité et ne pourront bénéficier de l’assurance décennale bâtiment. De plus, ils encourent le risque d’une amende de 45 000 Euros.

Arrêté relatif au code la construction et de l’habitation

Arrêté du 16 février 2010 modifiant l’arrêté du 27 juin 2006 relatif à l’application des articles R. 112-2 à R.
112-4 du code de la construction et de l’habitation. Ses arrêtés concernant la protection contre les insectes xylophages.